Quel sécateur choisir ?

Lorsqu'on évoque la taille des arbres, arbustes ou rosiers, le premier outil de jardin auquel on pense est le sécateur.  Il permet une coupe nette et franche des petites branches en laissant une cicatrice quasi parfaite. Le sécateur est un outil indispensable au jardinier qu’il soit néophyte, amateur ou professionnel. 

Comment bien choisir son sécateur ? Le choix est plutôt vaste et les modèles nombreux, il est difficile de s’y retrouver.

Nous allons vous aider à choisir un bon sécateur en détaillant certains critères qu’il faudra indispensablement prendre en compte. Ils pourraient se résumer ainsi :

  1. L’usage : le sécateur doit présenter une puissance de coupe suffisante pour répondre à vos besoins
  2. L’ergonomie : le sécateur doit être adapté à votre main pour être efficace et confortable
  3. Votre budget :  choisissez le rapport qualité/prix qui vous convient 

choisir un sécateur avec des conseils

Choisir le meilleur sécateur c’est surtout et avant tout trouver celui qui correspondra à vos besoins et vous permettra de couper et tailler vos arbustes ou autres végétaux de la manière la plus confortable possible avec entre autre une bonne prise en main. Voici donc quelques conseils et critères qui vous aideront à faire votre choix.

  1. Choisir votre sécateur d’abord en fonction de vos besoins
  2. Quels sont les différents types de sécateur à main ?
  3. Choisir un sécateur adapté à sa main
  4. Ergonomie et confort d’utilisation
  5. Plus esthétique : la couleur
  6. Le choix de la qualité et le budget

Choisir votre sécateur d’abord en fonction de vos besoins

Qu’avez-vous à couper avec votre sécateur

Vous aurez notamment besoin de cet outil de jardin pour effectuer la taille des arbres fruitiers et arbustes d’ornement, celle des rosiers, l’ébranchage comme la cueillette de fleurs et de fruits, pour effectuer l’entretien de nombreux végétaux au jardin, couper les fleurs fanées, nettoyer les massifs, comme supprimer les fruits en surnombre

Choisir un bon sécateur, c'est-à-dire celui-ci qui vous convient, est important. Pas question de se jeter sur le premier modèle sans se poser les bonnes questions auparavant. 

Quel type de végétaux avez-vous besoin de tailler avec votre sécateur ? Quel est le diamètre des branches que vous devez couper ?

Il est donc utile de se poser ces questions et d’examiner soigneusement vos besoins avant de se mettre à arpenter les rayons des magasins de jardinage ou de jeter son dévolu précipitamment sur un modèle d’une boutique en ligne.

choisir un sécateur pour tailler un arbuste

Vous trouverez différents types de sécateur destinés et adaptés à tel ou tel besoin (taille arbustes, rosiers, fruitiers), à telle ou telle type de taille ou diamètre de branche à couper. 

Vous n’opterez pas pour le même type de sécateur suivant  la dureté du bois à couper : bois vert, mort ou très dur.

Attardons-nous dans un premier temps sur la coupe de bois vert. Pour ce type de bois, on privilégiera toujours des modèles de sécateurs à lames croissantes ou coupe franche qui présentent l’avantage de couper de manière nette et propre le bois sans abîmer ni écraser les fibres végétales.

Pour un diamètre de branche allant jusqu’à 2,5 cm :

Le sécateur dit à une main s’avère adapté globalement à la coupe des petites branche (diamètre inférieure à 3 cm), ce qui couvre déjà un vaste champ de besoins. Comme son nom l’indique une seule main est nécessaire à l’opération de taille et de coupe.


sécateur à lames croisantes


Pour la cueillette des fleurs et des fruits et donc la coupe de tiges relativement fines, c’est vers un autre outil qu’il faudra vous tourner.

Le sécateur cueille-roses est un sécateur classique muni de deux enclumes lui permettant de maintenir la tige florale une fois que celle-ci est coupée, afin de ne pas la laisser tomber au sol.

L’épinette (également appelée coupe-fruits ou coupe-fleurs) est un sécateur de petite taille et relativement léger. Il conviendra parfaitement à cette utilisation spécifique (récolte de fruits et de fleurs, potager, fruitiers, aromatiques, art floral, …).


épinette sécateur pour couper les tiges de fleurs

C’est un outil qui est reconnaissable à sa lame plus étroite et pointue. On l'utilise avec une seule main, il offre une coupe nette et ne doit pas être employé pour un autre usage au risque d’abîmer sa lame. Il se faufile facilement entre les rameaux pour atteindre les tiges à sectionner (grappes de raisin, groseilles, fleurs, ...) que l'on peut couper aisément avec l'extrémité des lames.

Pour les branches de 3 et 5 cm de diamètre :

C’est un coupe branches ou ébrancheur qui conviendra dans ce cas. Ce sécateur spécifique s’utilise à 2 mains, il est muni d’un long manche qui lui donne beaucoup plus de force. Sa puissance (effet de levier du grand manche associé à la force des 2 mains) et l’ouverture des lames permettent de couper des branches de taille plus conséquente.


ébrancheur pour couper des branches de gros diamètre


Il existe également des modèles « hybrides »,  outils intermédiaires entre ébrancheur et sécateur classique. Ils sont plutôt réservés à des diamètres de branche de 3 cm environ et auront donc la particularité de s’utiliser à une main.

Pour couper des branches de bois mort :

Nous vous conseillons d’utiliser un sécateur à enclume. Il sera plus puissant donc adapté à ce type d’usage au jardin. Le fait que celui-ci écrase les fibres ne sera naturellement pas préjudiciable au végétal.  
Photo / Balise Alt / Légende (modèle sécateur à enclume)

La fréquence et la durée d’utilisation de votre sécateur

Un second critère de choix est également déterminant. Pour sélectionner le sécateur qui vous convient il vous faut tenir compte de sa fréquence d’utilisation.

Plus vous devrez l’utiliser souvent et longtemps, plus votre choix devra se porter vers un modèle de qualité, confortable à l’usage et ergonomique en privilégiant la qualité de conception et fabrication.

Si vos besoins se limitent à des opérations de taille ne dépassant pas 10 minutes ou s’il s’agit d’une utilisation occasionnelle, il n’est pas nécessaire d’investir dans un sécateur de qualité professionnelle. Néanmoins, rien ne vous empêche tout simplement de vous faire plaisir avec l’acquisition d’un outil de jardin de qualité ne serait-ce que parce qu’il réserve un réel confort d’utilisation par exemple.

En revanche, si vos besoins sont conséquents, si vous avez beaucoup de branches à couper, à tailler et que l’utilisation que vous allez faire de votre sécateur sera de longue durée et régulière n’hésitez pas à investir dans un modèle de qualité.  Cela vous évitera des douleurs articulaires et la fatigue qu’implique l'addition de gestes répétitifs. Les modèles très bon marché et de faible qualité sont dans ce cas précis réellement à proscrire.

La plupart des jardiniers ont au moins deux sécateurs : un premier sécateur polyvalent et léger qu'il gardent à portée de main et qui sert pour toutes les petites opérations d'entretien et un second sécateur plus puissant dédié aux opérations de taille des rosiers, des arbustes et des fruitiers. 

Quels sont les différents types de sécateur à main ?

Nous allons les détailler pour que vous puissiez plus facilement dénicher celui qui vous convient.

Il existe principalement 2 types de sécateurs :

  1. Le sécateur à enclume
  2. Le sécateur à lame croissante

le sécateur à enclume et son utilisation

On voit nettement sur cette photo la différence entre le sécateur le plus courant dit à lames franches en haut et le sécateur à enclume en bas où la lame vient en contact avec une butée.

Le sécateur à enclume

Seule la lame coupante qui assure la fonction tranchante est mobile. Elle vient buter contre la partie opposée, une contre-lame fixe appelée enclume, qui est dotée d’une partie aplatie et sert d’appui.
La coupe, même si elle permet de couper des branches de diamètre supérieur, est moins nette et écrase les fibres du végétal.

Le sécateur à enclume est donc à réserver pour le bois mort, sec ou dur.

Le sécateur à lame croissante ou lame franche

Ce sécateur est composé de deux lames mobiles qui glissent l'une contre l'autre à la manière d’une paire de ciseaux.

La lame aiguisée, en venant glisser sur la contre lame, offre une coupe nette, précise et franche de la branche et surtout de la partie qui restera en place sur l’arbuste. Cela vous permettra concrètement d’éviter ou de réduire les maladies qui peuvent se propager via des plaies pas très propres du végétal après la taille.

détails des lames croisantes d'un sécateur à main

Ce type de sécateur, à l’inverse du précédent, est plus spécifiquement adapté à la coupe et la taille des bois verts, des rosiers, des fruitiers et bien sûr de vos arbustes.

Dans cette catégorie de sécateur, vous trouverez 2 types bien distincts :

Sécateur à ressort :

La plupart des sécateurs à lame franche sont de ce type, c'est-à-dire à ressort. Celui-ci est placé entre les 2 poignées et permet d’exercer une pression, de garder le sécateur, d’ouvrir les lames dès que vous exercer moins de forces sur celles-ci.

La coupe ici se fait en une seule fois, on relâche et on répète l’opération pour effectuer une autre coupe.

Sécateur à crémaillère :

Son principe est différent. La crémaillère démultiplie la force de la poignée et par conséquent la pression exercée par la force de votre main. Ce type de modèle permet donc de couper une branche sans avoir à forcer de trop.

Du fait de cette démultiplication, on s’y reprend à plusieurs fois pour couper une branche et chaque pression exige moins de force que dans le cas précédent. A chaque fois que l’on serre les poignées et l’on relâche, la crémaillère s’ajuste un cran au dessus et la force nécessaire à la coupe est moindre.

Lequel choisir alors ? Le sécateur avec ressort ou celui à crémaillère ?

Au-delà de l’avantage apparent qu’offre le système à crémaillère réside aussi un réel inconvénient.
La coupe ne se réalisant jamais à la première tentative et qu’en s’y prenant à plusieurs reprises cela oblige donc à répéter le geste ce qui peut s’avérer pénible et usant si vous avez à l’utiliser sur une durée conséquente, beaucoup de végétaux à couper.

En termes d’efficacité et de pénibilité, nous vous conseillons donc d’opter plutôt pour un sécateur à ressort de qualité si les travaux de coupe et taille sont relativement conséquent.

Le sécateur à batterie

Réservé spécifiquement à un usage professionnel pour la taille dans le domaine de la viniculture, arboriculture ou sylviculture, ce modèle a la particularité d’offrir une assistance électrique au geste de coupe et de taille.

La batterie se porte souvent à l’aide d’un harnais et sa puissance est assez conséquente. Il permet ainsi d’effectuer un travail conséquent tout en protégeant des blessures, des tendinites ou autres soucis provoqués par la répétition du geste.

sécateur électrique muni d'une batterie à usage professionnel

Certains critères seront donc à étudier pour ce type particulier de sécateur principalement destiné aux professionnels : poids, capacité de la batterie, capacité de coupe, temps de charge, … .

Choisir un sécateur adapté à sa main

Vous allez l’utiliser régulièrement donc celui-ci devra être à votre main et autant que possible ne faire qu’un avec elle pour un plus grand confort d’utilisation. Une bonne prise en main de votre outil est essentielle.

Quelle taille de sécateur choisir ?

L’une des premières choses à prendre en compte est naturellement la taille de votre main donc la taille du sécateur que vous allez choisir. C’est évident mais ce critère est souvent oublié ou négligé.

La taille des sécateurs varie entre 18 à 25 cm environ, il vous faudra trouver un sécateur à la taille qui vous convient, c'est-à-dire celle de votre main.

A la taille d’un sécateur correspond une taille d’ouverture des poignées. Plus il est grand, plus cette ouverture le sera également. On constate cela très bien dans l’image ci-dessous :

différence de taille entre 2 sécateurs

Une grande ouverture implique donc d’avoir une grande main car vous devez être capable de presser aisément les 2 poignées dans votre main et donc vos doigts d’atteindre la poignée pour la presser.

Il ne faut pas que vos doigts aient trop de difficulté à aller chercher la seconde poignée quand le sécateur est ouvert et surtout pas que vous ayez besoin d’avoir recours à votre seconde main pour y arriver.
bonne prise en main du sécateur Pour rendre son utilisation facile et confortable, il faut avoir votre sécateur en pleine main, que cette prise en main soit naturelle et donc que vous atteignez aisément la poignée. Pour cette raison simple, il est indispensable de choisir un sécateur en fonction de la taille de votre main.

Une erreur courante consiste à ne choisir la taille de son sécateur qu’en fonction du diamètre des branches que l’on aura à couper sans prendre en compte la taille de sa main. On choisit alors un gros sécateur puis on se retrouve avec un modèle trop grand doté d’une trop grande ouverture un sécateur pas vraiment pratique à utiliser.

De nombreuses marques déclinent leurs modèles en plusieurs tailles. Il est à noter que certains petits modèles réservés aux femmes conviennent tout à fait bien aux hommes ayant de petites mains.

Êtes-vous droitier ou gaucher ?

Cet autre critère de choix sera évidemment très important pour sélectionner votre sécateur.
La majorité des modèles de sécateur sont conçus pour les droitiers. Si vous êtes gaucher, soyez vigilant à prendre un modèle approprié.

Ergonomie et confort d’utilisation

Le poids de votre sécateur

Que ce soit pour tailler vos rosiers, vos arbres fruitiers ou vos arbustes au jardin, le poids de votre sécateur jouera un rôle loin d’être négligeable sur la fatigue que vous pourrez ressentir et sur la force qui sera exercée sur votre poignet. Il peut énormément  varier d’un modèle à l’autre et influe nettement sur le confort d'utilisation.

Si vous en faites une utilisation régulière, la légèreté constituera un véritable atout.

Veillez donc à ce que le modèle que vous retiendrez ait un poids raisonnable, c’est une nécessité. De nombreux sécateurs possèdent des parties qui sont réalisées en aluminium ou matériaux composites ce qui en réduit considérablement le poids.

Poignée tournante

Décrivons son principe. Lorsque l’on serre la main sur les poignées du sécateur, la poignée que l’on agrippe avec les doigts tourne et accompagne le mouvement.

Ce qui peut paraître un peu déroutant dans un premier temps et qui pourrait s’apparenter à un gadget s'avère à l'usage réellement ingénieux et utile. Passée la première impression (on a la sensation que la poignée va s'échapper...) ce mécanisme améliore le confort d'utilisation, réduit les efforts et la fatigue tout en proposant la même précision et la même dextérité.

avantages et principe d'un sécateur à poignée tournante

La plupart du temps l’essayer c’est l’adopter, une fois que l’on a l’habitude le sécateur à poignée tournante se révèle simplement être agréable et efficace.

Le système est pratique, évite les douleurs, tendinites et surtout la formation d’ampoules. Ce type de sécateur est recommandé en particulier pour les personnes qui souffrent d'arthrose.

Sur un travail de taille ou de coupe de longue durée. Le contrôle du mouvement est meilleur car les doigts viennent entrainer la poignée qui tourne sur elle-même, il protège votre poignet de blessures et optimise vos efforts.

Ce peut être un critère de choix pertinent après l’avoir testé par exemple si vous utilisez fréquemment votre sécateur de manière intensive. Le système de poignée tournante vous permettra de travailler longtemps tout en évitant des douleurs aux articulations de la main.

Avoir la possibilité de verrouiller et déverrouiller le sécateur d’une seule main

Cette option est particulièrement utile et pratique. Pouvoir verrouiller ou déverrouiller son sécateur d’une seule main avec un accès facile et bien pensé est un besoin loin d’être superficiel. La plupart des sécateurs en sont dotés mais veiller à vérifier tout de même la présence d’un cran de sureté qui vous facilitera l’ouverture puis la fermeture de votre sécateur.

La poignée du sécateur : en métal, plastique dur ou élastomère ?

L’ergonomie des poignées est un point crucial. Elle influence nettement le confort d’utilisation, conditionne la sensation que vous aurez de bonne ou mauvaise prise en main de votre outil de jardin. Dans l’idéal, celle-ci devra être la plus naturelle possible.

Comme déjà évoqué, le confort d’utilisation est un critère qu’il vous faudra privilégier. La bonne prise en main dépend également des matériaux utilisés pour la fabrication du sécateur notamment au niveau du revêtement des poignées.

Les fabricants proposent aujourd’hui des revêtements antidérapants de type élastomère ou autres sur des poignées légères en aluminium par exemple. Ne négligez pas donc ce point. Une fois encore, le sécateur qu’il vous faut est celui que vous aurez bien en main.

Plus esthétique : la couleur

On a ici affaire à un critère esthétique qui dépend bien sûr des gouts de chacun mais peut aussi avoir une utilité. Le fait que les poignées des sécateurs soient de couleurs assez vives comme la plupart des modèles que vous trouverez peut s’avérer notamment pratique dans certains cas.

Si vous égarez ou vous oubliez votre sécateur dans votre jardin et qui plus est dans un massif, des hautes herbes ou dans un tas de branches et de végétaux, sa couleur sera alors d’une aide précieuse pour le retrouver.

Le choix de la qualité et le budget

Les sécateurs coûtent de 10 – 15 €  à +  de 1000 € ce qui correspond à un sécateur classique bas de gamme à un sécateur haut de gamme pneumatique avec batterie à usage professionnel dans le domaine de la viticulture par exemple. Les sécateurs, à lames croisantes, qui reste le plus commun et le plus adapté à la majeure partie des besoins propose une gamme de prix de 10€ aux alentours de 100€ environ.

Tous les modèles ne sont pas tous de qualité équivalente évidemment.

Se tourner vers les prix bas n’est pas forcement judicieux dès lors que l’on aura régulièrement besoin de notre outil et que l’on souhaitera qu’il dure un minimum dans le temps. Concrètement éviter les petits prix et les gadgets ou innovations n’affectant que le design de l’outil. Vous regretterez vite votre achat.

Si vous souhaitez vous procurer un sécateur efficace, confortable et ergonomique qui dure dans le temps, privilégiez avant tout une bonne qualité de fabrication.

L'entretien régulier de votre sécateur sera bien entendu un gage de longévité. Un sécateur de qualité entretenu correctement est un outil que chaque jardinier peut espérer conserver toute sa vie !

La qualité du sécateur est essentielle : elle dépend principalement des matériaux qui le composent. La qualité de fabrication de votre sécateur favorisera indéniablement sur son efficacité, sa robustesse et sa longévité, vous garantira une ergonomie et une prise en main appropriée.

Pouvoir changer les pièces d’usure de votre sécateur

Assurez-vous dans un premier temps de la nature des matériaux employés et du fait que la lame soit dissociée du manche, fabriquée en acier généralement.

pièces d'usure possibles à changer du sécateur

Les modèles qui n’ont pas été conçu pour pouvoir se démonter sont ceux de toute évidence qui vous fausseront compagnie le plus vite.
Dans sa conception, un sécateur de qualité vous permettra de changer et remplacer les pièces d’usure lorsque celle-ci seront abimées.

Ces pièces sont principalement :

  • La lame
  • Le ressort
  • l'amortisseur (ou butée)
  • le système de fermeture (ou cliquet)
  • les manchons de recouvrement des poignées

Ceci est très important car il vous permettra de garder votre sécateur très longtemps sans que celui-ci perdent en efficacité. Bien-sur, et c’est une règle pour ce type d’outil, l’entretien jouera un rôle également prépondérant si vous souhaitez allonger sa durée de vie. Accorder un peu de temps à l’entretien de votre sécateur et vous le garderez longtemps.

Bénéficier de réglages précis et d’un confort d’utilisation considérable

Possibilité d'affûter la lame

Choisissez plutôt une lame en acier carbone, facile à aiguiser. Vous disposez ainsi d'un sécateur toujours tranchant et efficace. Les lames inox présentent l'avantage de ne pas rouiller, mais elles perdent vite de leur tranchant et sont plus difficiles à aiguiser. 

Possibilité de réglage du jeu entre les 2 lames :

Pour un travail de taille net et une utilisation optimale de votre sécateur, la possibilité de régler cet écartement est un avantage. Il est assez fréquent que celui prenne un peu de jeu avec le temps,  ce qui écarte légèrement la lame de la contre lame et détériore la qualité de coupe. Pouvoir réduire ce jeu au minimum lorsque c’est nécessaire est donc très utile.

choisir un sacateur avec possibilité de réglage précis
Certains modèles proposent aussi un écrou denté pour un réglage précis du jeu de lame et de contre-lame.

Butée entre les 2 poignées :

Les poignées sont équipées de butée en caoutchouc qui joue le rôle d’amortisseur pour ménager et protéger votre poignet.

Les petits plus :

Certains modèles de qualité sont dotés d’un coupe fil, petite encoche dans la lame, une fonction bien pratique qui vous épargne ainsi d’utiliser un outil supplémentaire.

Vous l’aurez compris investir dans un modèle présentant une réelle qualité de fabrication est un véritable atout dès lors que vous allez utiliser régulièrement votre sécateur, que vous souhaitez le garder quelques années. Vous aurez bien plus de chance de trouver ainsi l’outil maniable et confortable, robuste et efficace adapté à vos besoins au jardin.

Crédit photo : Jack-mac34 & Stux (Pixabay) - Felco - Botanique Éditions