Retour de St Jean de Beauregard

Fête des plantes

Les coups de cœur de l’équipe de Botanique éditions…

Fuchsia magellanica var. arauco
Fuchsia magellanica var. arauco

Josette s’est prise de passion pour les variétés portant le nom ‘Emma’, le prénom de sa petite-fille.  Elle guette depuis un certain temps un hybride d’Hellébore (Helleborus x nigercors ‘Emma’). En vain cette fois encore…  Mais il est vrai qu’il est peut-être un peu tôt. Les pépiniéristes présenteront probablement cette variété en octobre pour les Journées des Plantes de Chantilly.

Cette fois-ci, Josette a finalement craqué pour un fuchsia de chez Ferdinanddushof : Fuchsia magellanica var. arauco

Plectranthus amboinicus
Plectranthus amboinicus

Jean, notre chef Cuisinier qui nous régale de ses pique-niques créatifs est quant à lui tombé en arrêt devant une plante étonnante. Avec ses grandes feuilles charnues le gros thym antillais en déroute plus d’un. Magie de la nature, Plectranthus amboinicus dégage une odeur prononcée de thym et d’origan. Quel sera son intérêt en cuisine ?

Voilà un nouveau terrain à explorer pour Jean.
Une belle découverte sur le stand de Jean-Marc Parra (Ah ! La Ferme des saveurs).

Camellia japonica 'Nobilissima'
Camellia japonica ‘Nobilissima’

Hasard ou coïncidence, François s’intéresse aux Camellias depuis peu. Une visite de jardin, des lectures de vacances, un bel article dans Hommes & Plantes… Le voilà parti à la recherche du Camellia blanc que l’on portait jadis en boutonnière. Lequel choisir ? Camellia japonica ‘Alba Plena’, avec sa belle fleur blanche imbriquée, avait la faveur de Gabrielle Chanel.

Mais François lui a préféré Camellia japonica ‘Nobilissima’ à fleurs doubles péoniformes, immortalisée par Marguerite Gauthier, l’héroïne de la Dame au Camélia du roman d’Alexandre Dumas Fils. Pépinières de Kerfandol

Pour réaliser ce petit sujet, nous avions demandé à chacun de choisir une plante, d’élire son ‘coup de cœur’.

Oui mais voilà, lorsqu’il s’agit de jardin, Catherine n’est pas toujours très raisonnable… Elle n’a pas réussi à trancher et a donc décidé de nous parler de deux plantes très différentes.

Persicaria conspicua
Persicaria conspicua

Sur le stand de Sous un arbre perché, sa pépinière favorite,
Catherine a découvert Persicaria conspicua,
une vivace de fraîcheur japonaise, à la floraison gracieuse et élégante.

Piccolino

Un peu plus loin, sur le stand du Châtel des vivaces, c’est l’échinacée ‘Piccolino’ (Echinacea purpurea ‘Piccolino’) qui a retenu son attention.
Cette nouvelle variété reste très basse (30 cm) et prend de superbes couleurs pourpre.
Cette plante a été primée à Saint-Jean de Beauregard.

Vitis coignetiae
Vitis coignetiae

Thibault est devenu le plus japonais d’entre nous depuis son grand voyage au pays du Soleil-Levant. Nous n’avons pas été si étonné qu’il choisisse une vigne d’ornement: Vitis coignetiae (vigne du Japon ou vigne de Coignet).
Il veut essayer de faire grimper cette vigoureuse liane asiatique dans un arbre pour profiter au mieux de son feuillage luxuriant et de ses couleurs automnales écarlates. Pépinières Patrick Nicolas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.