Graines de fin d’été, fleurs au mois de mai !

Au jardin

Cette année, c’est décidé, je sème ! Et ça commence par la récolte de mes propres graines.

En fin d’été et début d’automne, les fleurs fanées offrent des graines à foison. Chez des amis, au détour d’un chemin ou dans le jardin de grand-mère… Les occasions sont nombreuses de récupérer les graines de nos plantes préférées.

Comment récolter les graines ?

Observez bien et récoltez lorsque les graines sont arrivées à maturité (elles doivent être bien sèches) et juste avant qu’elles ne tombent de la plante pour se ressemer. Les graines des roses trémières regroupées en disques, les gousses, les cosses ou les grosses graines des tournesols sont faciles à prélever à la main. L’opération est plus délicate pour les graines petites et légères comme celles des pavots ou des primevères. Dans ce cas, armez-vous d’une grande assiette et secouez les fleurs fanées au-dessus afin de récupérer la précieuse moisson.

Stocker et conserver les graines

Les graines doivent être rangées bien sèches. Si le temps était humide le jour de la récolte, pensez à les faire sécher quelques heures au soleil au préalable. Ensuite, grâce à des petits sachets en papier, rangez chaque variété séparément et inscrivez quelques données utiles : date de la collecte, période idéale pour le semis, le repiquage si nécessaire, la hauteur de la plante, la couleur des fleurs, … Vos petits sachets doivent être stockés au frais, au sec, et dans l’obscurité.

Repérez les semis spontanés

Les graines ne nous attendent pas pour se disperser et germer dans les massifs et les allées du jardin. Il serait dommage de s’en priver. Là encore, il suffit de savoir observer et de ne pas désherber aveuglément. Perdue dans les graviers, vous repérez une plantule dont les jeunes feuilles évoquent déjà la belle euphorbe characias qui pousse quelques mètres plus loin ? C’est un semis à récupérer ! Empressez-vous de le mettre en pot sans abîmer ses frêles racines et n’oubliez pas d’y associer une étiquette de jardin ! Vous pourrez la planter dans le jardin l’année prochaine ou bien l’offrir à un ami.

Si les semis ne sont pas toujours fidèles aux pieds-mères, ne vous chagrinez pas. Chaque graine peut donner naissance à une plante ayant des caractéristiques uniques : couleur, forme ou taille différente par exemple. C’est ainsi que les pépiniéristes sélectionnent les plantes qui se distinguent pour obtenir de nouvelles variétés.

Mais qui sait… avec un peu de chance vous obtiendrez vous aussi une nouvelle variété dans votre jardin !

La production de semence est un métier très technique. Pour en savoir plus, nous vous invitons à découvrir cet article sur le site de la Ferme de Sainte Marthe : « Semencier un métier à part entière ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *