La vie en rose

Au jardin

Chez Botanique éditions, les roses font partie du paysage… Souvenir d’un salon, bouture d’un ami ou cadeau d’un client, les rosiers sont très présents dans le jardin. Soumis aux vents forts de la plaine, ils doivent aussi affronter de fortes gelées en hiver et le soleil brûlant pendant la belle saison.Certains sont en limite de rusticité en région parisienne, comme Rosa banksiae ‘Lutea’,  qui nous a pourtant offert ce printemps encore une superbe et abondante floraison.

Aucun traitement sur nos rosiers ! Les variétés plantées ici sont robustes et savent très bien se défendre toutes seules. Petit tour d’horizon de nos variétés préférées…

maman_turbat-2‘Maman Turbat’
Dénichée chez la pépinière des Farguettes, ce petit rosier à végétation basse est un souvenir de fête des plantes. Compact, très florifère et jamais malade il ne manque jamais de séduire nos visiteurs car il est constamment en fleurs ! Obtenu en 1911 par Turbat, c’est un des premiers hybrides de Polyantha.

blush_noisette-2‘Blush Noisette’
Un classique qui ne déçoit jamais… Ce rosier très sain et florifère produit une multitude de petites grappes de fleurs semi-doubles rosées virant au blanc. Nous l’avons planté près de la porte d’entrée pour profiter de son puissant parfum de clou de girofle.

madame_paule_massad-2‘Madame Paule Massad’
Ce rosier nous a été offert par Jean-Pierre Guillot à l’occasion d’une fête des plantes. Chez Botanique éditions, on aime son caractère excessif… Ses grandes fleurs roses abricot en frou-frou sont tellement opulentes qu’elles s’écroulent presque au sol…

complicata-2‘Complicata’
Chaque année au début de l’été on attend sa floraison comme on attend un miracle. Il semble tout nous donner d’un seul coup comme s’il allait mourir juste après, alors autant être là pour profiter du spectacle…

Il produit de grandes fleurs simples, rose intense, parées d’étamines dorées. La floraison n’est pas remontante mais la fructification automnale orangée est très décorative.

inconnue-2‘New Dawn’ ?
Bien que nous ne soyons pas tout à fait sûr de son identité, nous avons choisi de vous parler de ce rosier grimpant qui offre toute l’élégance qu’on attend d’un rosier classique : de grandes fleurs rose pâle virant au blanc, un feuillage ample et brillant vert franc, un parfum léger, un port gracieux…

vesuvia-2‘Vesuvia’
Comment rester insensible devant un rouge aussi puissant ? Ce rosier se couvre de mai aux gelées d’une nuée de petites fleurs simples rouge sang dont la texture veloutée contraste avec le coeur d’étamines dorées. Un petit rosier de bordure facile et sans problème, totalement insensible aux maladies.

Découvrez tous nos produits pour l’art floral

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.